Archives de 4 mars 2011

Côte d’Ivoire : La dérive de l’Occident

Aujourd’hui plus que jamais, les ivoiriens se demandent ce que leur réserve le lendemain. Ils souhaitent comprendre à quelle torture ils vont encore devoir faire face, quelle humiliation ils vont encore devoir subir.
Les coups de boutoir de la France, les agressions répétées contre les institutions souveraines du pays, le mépris des démarches entreprises par l’Afrique pour sortir de l’impasse, pire encore la très grave asphyxie économique et alimentaire imposée brutalement aux populations, la mort distillée lentement, cruellement et sournoisement, couverte par l’hypocrisie et la langue de bois des médias internationaux français… toutes ces horreurs infligées sans répit à des millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui n’ont décidément rien fait pour mériter cela. Nous les ivoiriens, nous aimerions enfin comprendre cet acharnement piloté par Nicolas Sarkozy!!!!!
On aimerait comprendre… Alassane Ouattara de plus en plus isolé et ignoré dans un pays qu’il veut à tout prix diriger, continue d’envoyer des jeunes endoctrinés du quartier d’Abobo à la mort, pour servir les besoins de sa communication macabre…. Tout le reste de la ville d’Abidjan (qui abrite plus de 70% de la population nationale) ainsi que le reste du pays a vécu la journée d’aujourd’hui tout à fait normalement. Ridicule…
On aimerait comprendre… L’issue calamiteuse du second tour des élections présidentielles, la soi-disant « proclamation » des résultats temporaires par le seul M. Bakayoko au Golf Hotel, siège de campagne du candidat Ouattara devant les caméras de France 24 (grossière manipulation), les fraudes graves avérées avec nombreuses preuves à l’appui qui ont été perpétrées dans les zones sous contrôle des rebelles de Ouattara… tant de faits accablants !!! Tout ceci a amené les différents médiateurs à reculer sur la question de l’intervention armée et sur la question de l’affirmation de M. Ouattara en tant que « vainqueur » des élections, victoire qui ne repose sur aucun fondement constitutionnel voire légal….
On aimerait comprendre…. un homme qui se comporte comme un véritable instrument au service d’un colon esclavagiste et pour lequel on piétine toutes les institutions du pays, on humilie les représentants diplomatiques légalement assermentés, on coupe les vivres aux pauvres paysans, on met des millions d’honnêtes travailleurs au chômage, on assiste à la mort de centaines de malades graves dans les hôpitaux, on coupe l’aide aux malades du SIDA, on encourage l’exode massif de réfugiés fuyant les zones sous contrôle des rebelles de Ouattara, on fait tomber une pluie de sanctions injustifiées sur des entreprises privées et des centaines d’individus et on subtilise tout l’argent des clients des banques françaises (soit donc 90% des dépôts bancaires des ivoiriens), les privant ainsi de tout moyen de subsistance… Toutes choses que la France par la voix de son incompétente Ministre des Affaires Étrangères Michèle Alliot-Marie et le camp Ouattara par la voix de son porte-parole qui semble s’être totalement égaré Patrick Achi trouvent le moyen de justifier!!!!! Justifier la famine, la mort, le rabaissement total d’innocentes populations, POURQUOI?
On aimerait comprendre… mais on fait déjà des déductions très logiques:
l’Union Africaine a opté pour une issue pacifique à cette crise, se donnant un mois pour revisiter en profondeur le second tour des élections présidentielles et imposer aux deux parties des mesures contraignantes. Ceci a provoqué un véritable délire de folie meurtrière chez Nicolas Sarkozy vu que son objectif est d’imposer par tous les moyens, y compris un coup d’état sanglant, son poulain Ouattara aux ivoiriens
Il y a visiblement anguille sous roche, Ouattara a des choses à cacher par rapport à ce second tour, et le fait que les différents médiations aient toutes opté pour une issue pacifique par la négociation, le recomptage, la vérification des PV, le dialogue direct et le respect des institutions souveraines de la Côte d’Ivoire, comme le propose le Président Gbagbo depuis le déclenchement de cette crise, pose un sérieux problème au Camp Ouattara
La débâcle au sein de RHDP avec la défection de millions de partisans, la fissure profonde au niveau du PDCI et la perte de crédibilité de Ouattara dont les appels à la grève, à la manifestation, à la désobéissance civile et les ultimatums en cascade n’ont été suivis d’aucun effet fragilise fortement son camp et la partie de la « communauté internationale » qui le soutient sans véritable logique…
Plusieurs analystes à travers le monde se posent la question: mais diantre… si les ivoiriens voulaient vraiment de Ouattara, pourquoi ne feraient-ils pas comme les Égyptiens, les Tunisiens, les Libyens, etc. ? Laurent Gbagbo a moins de militaires et de chars de Moubarak ou Ben Ali…. Pourquoi donc les ivoiriens par millions ne prennent-ils pas leur destin en mains??? Quand on parle de manifestation pro-Ouattara, on peine à décompter plus de 5000 manifestants… A contrario, quand on parle de manifestation pro-Gbagbo, on assiste à de véritables déferlantes humaines de centaines de milliers de personnes… Qui veut-on berner?
Les ivoiriens haïssent de plus en plus cet homme qui leur inflige les pires calamités au nom d’une pseudo démocratie. Les ivoiriens en veulent aux grandes nations comme la France et les États-Unis qui bafouent tous leurs principes fondamentaux au nom de bas intérêts économiques et pétroliers… Nous croyons que la vérité et la justice seront enfin rétablies et la dignité de la Côte d’Ivoire relevée!
Koukougnon Dodo de Telediaspora.net

Publicités

Poster un commentaire

Prétendue agressée par le Rhdp sur le site /Aïcha Koné : c’est faut, archi faux, il n’en est rien

Depuis la proclamation des résultats du 2e tour de la présidentielle, les partisans de Ouattara sont rentrés dans une logique de guerre civile, au point qu’ils s’adonnent à des actes de vandalisme pour mettre le pays à sang. Leur dernière trouvaille est de créer la psychose en ventilant des rumeurs d’attaques ou de prise de telle ou telle personne pour faire croire aux citoyens que la guerre civile est à leur nez . Hier, un «grossier montage » – selon les propres termes de l’artiste a fait croire que Aicha Koné a été agressée par les rebelles de Ouattara. «C’est faux, archi faux. C’est leur rêve mais il ne se réalisera pas!!! Ils sont tellement paniqués qu’ils inventent n’importe quoi », a lancé l’artiste affichant une mine décontractée. Avant de demander aux Ivoiriens d’être sereins. Elle a souhaité que Dieu veille sur elle mais aussi sur le président Laurent Gbagbo. Renaud Djatchi

Poster un commentaire

Commune d’Abobo : Des femmes essuient des tirs des rebelles, une dizaine de morts

Des femmes qui croyaient rendre service à Ouattara, ont été tuées par ses rebelles, hier à Abobo.

Des femmes de la commune d’Abobo qui ont décidé de marcher hier (3 mars 2011) matin, ont essuyé des tirs des éléments de la rébellion de ladite commune. Tout avait bien commencé. Parties de la mairie d’Abobo, elles ont été cueillies à froid par leurs bourreaux. Des tirs nourris sont partis sur elles au niveau de la Casse d’Adjamé. Où selon, des témoins, aucun agent des Fds ne se trouvait. Bilan, une dizaine de morts. Cet acte ignoble et regrettable est vite mis à l’actif des Fds, par les commanditaires. Qui, ont utilisé ces pauvres femmes pour atteindre leur but politique. Celui décidé depuis la réunion secrète de Djékanou des rebelles pro-Ouattara, début février 2011. Un extrait des décisions suffit pour se convaincre sur les motifs de ce carnage. « Provoquer des affrontements très sanglants à Abidjan et dans certaines villes de l’intérieur, dont Toumodi, Dimbokro, Yamoussoukro, Dabou, San Pedro, Sinfra, Duékoué. Guiglo, etc, pour en faire de véritables carnages, dans le but d’imputer un génocide au régime en place ». L’expression est lâchée et le plan est connu : « imputer un génocide au régime en place », c’est-à-dire au président Laurent Gbagbo et les Forces loyalistes. « Cela aura pour effet, la mise en scène des institutions internationales qui actionneront tous moyens de pression pour la chute du président Gbagbo (imminent) », expliquait l’animateur principal de cette rencontre secrète de Djékanou. Avec ce qui vient de se passer à Abobo et les réactions (du camp Ouattara) qui s’en suivent, témoignent effectivement de la mise en marche de ce plan machiavélique.

Aujourd’hui, ce sont leurs propres partisans qu’ils ont tués. Dans les prochains jours, les Ivoiriens doivent s’attendre à un coup des rebelles qui risquent de provoquer des incidents diplomatiques. « Attaquer les Ambassades de la France et des Etats-Unis à Abidjan et imputer cela aux Fds et au régime du président Gbagbo. Cette attaque est confiée à un commando spécial, en vue de ne pas atteindre les personnels étrangers de ces Institutions, l’Onuci, la Licorne et certains agents secrets américains veilleront au grain, en vue de contre-attaquer les Fds qui iront s’interposer à ces attaques (imminent)».

Voilà donc ce que Soro appelle «organiser une véritable insurrection populaire, sous le couvert d’une révolution, à Abidjan et dans bien d’autres régions du pays (imminent) ». Preuves que tirer sur des personnes aux mains nues, relève de la compétence démoniaque du camp Ouattara, de la Licorne et de l’Onuci. Et non des Fds. Pas plus tard que le mercredi dernier, les contingents sénégalais, togolais et nigérian ont tiré sur des femmes aux mains nues, qui étaient allées prier pour eux. Il y a aussi l’assassinat des femmes danseuses d’«Adjanou » de Sakassou. Sans oublier le massacre des jeunes Ivoiriens par la Liciorne devant l’Hôtel Ivoire, en novembre 2004.

Une cabale de laquelle la communauté internationale qui commence à découvrir la vérité, devrait se désolidariser. Pour son image à travers le monde.

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :