Suspension de parution des journaux du rhdp : Ouattara n`a plus d`argent pour payer les imprimeurs

A cause de la fermeture des banques, Alassane Dramane Ouattara n’a plus de liquidité pour assurer la parution quotidienne des journaux du Rhdp, c’est pourquoi, ils ont fermé.

Alors que seul le Nouveau Réveil est suspendu pour faute professionnelle et pour six jours, sept autres journaux de la même ligne éditoriale, ont suspendu leur parution par solidarité en invoquant l’insécurité. Or, l’insécurité étant aujourd’hui, la chose la mieux partagée par l’ensemble de la presse ivoirienne, dans la mesure où personne ne bénéficie d’un régime particulier, cet argument ne peut expliquer l’arrêt de travail de nos confrères. La vraie raison de cette humeur est que Alassane Ouattara n’a plus d’argent frais pour financer l’impression de ces journaux, soutenus à grands frais pour convaincre l’opinion qu’il est le Président de la République élu de Côte d’Ivoire depuis le 28 novembre 2010. Avant la fermeture des banques, les imprimeries acceptaient les chèques, ce qu’elles refusent désormais depuis la désorganisation du système financier. Elles veulent maintenant du cash avant d’imprimer quoi que ce soit. C’est cela la vérité. Les questions d’insécurité et de solidarité invoquées pour se taire momentanément, couvrent mal le désastre financier que traversent les confrères qui ne font plus recettes depuis que les Ivoiriens ont découvert leur option pour le mensonge, la manipulation et la désinformation. Ouattara est donc pris dans son propre piège de fermeture des banques. Une mesure impopulaire qui se retourne contre lui. En plus, on peut dire que c’est maintenant que nos confrères proches du Rhdp se mettent dans la logique de leur gourou, Alassane Dramane Ouattara. En effet, depuis qu’il a lancé son mot d’ordre de pays mort, où tout travailleur devait cesser toute activité, nos confrères s’étaient montrés indisciplinés, insubordonnés, puisqu’ils ont violé cette consigne pour continuer à produire. Or, lorsqu’on parle de pays mort, on parle de cessation totale d’activité. Aucun compartiment de la vie ne fait exception. C’est pourquoi, on comprend cette dame du Rhdp qui, selon l’information, la nuit, au lit, face à l’inspiration libidinale de son époux, elle lui a rappelé le mot d’ordre : « Chéri, repose-toi, c’est bien vous qui avez décrété pays mort, non ?… alors pays mort, c’est pays mort! on ne fait rien jusqu’à nouvel ordre ». En clair, en cessant de paraître, les journaux pro-Ouattara respectent enfin son mot d’ordre. On pourrait dire que le manque d’argent contraint nos confrères à se mettre dans le rang et à cesser de faire le contraire de ce qu’ils recommandent aux autres. Et plus Ouattara affamera ses collaborateurs, mieux il les amènera à le suivre dans sa folie.

Germain Séhoué

Publicités
  1. Poster un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :