AFFAIRE DES TROIS HELICOPTERES DU BELARUS CHOI PRIS LE DOIGT DANS LA CONFITURE

Il est un proverbe africain qui dit que le voleur a des tas de jours pour en faire à sa guise, chaparder comme il peut mais que la victime n’a qu’un jour pour l’épingler et dévoiler au grand jour sa délinquance. C’est un peu ce qui arrive avec Young Jing Choi, Représentant spécial des Nations Unies en Côte d’Ivoire.
Depuis qu’il a été envoyé dans ce pays, il en a fait voir de toutes les couleurs aux Ivoiriens. Mais chaque mauvais coup était tant et si bien couvert par la

communauté internationale et la cohorte des médias aux ordres que les opinions formatées n’y voyaient en général que du feu. Même ces faits frauduleux comme la magique mutation du taux de participation de 70 à 80 % au second tour, la certification « implicite » qui a ouvert la vanne de l’incroyable légitimation de l’élection d’Alassane Ouattara sur la base de résultats provisoires au demeurant non proclamés dans les formes et les délais, ont pendant longtemps

abusé tellement le battage médiatique et diplomatique était fort. Mais voilà qu’à force d’être assuré de l’impunité, Young Jing Choi a buté sur un mensonge qui dévoile le personnage dans toute sa laide nudité.

Comme à son accoutumée quand il est parti pour faire un grand et mauvais coup, il s’est appliqué à rameuter toute l’opinion autour d’une violation de l’embargo par le pouvoir de Laurent Gbagbo qui, foi de Choi, aurait reçu livraison de 03 hélicoptères du Belarus malgré l’embargo. Il a évidemment oublié toutes les violations (devenues banales) d’embargo au Nord et régulièrement dénoncées même par les Nations Unies.  Après quoi, Choi a décidé pour frapper fort, avant le « délibéré » du panel de l’Union africaine,  d’amener le Conseil de sécurité des Nations Unies à une décision qui fasse mordre la poussière à Laurent Gbagbo.

Mais mazette : le mensonge a été totalement démonté, obligeant le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Alain Le Roy, à présenter ses plates excuses au Belarus sans en faire de même (et c’est regrettable) pour la Côte d’Ivoire qui a été accusée à tort au même titre que le Belarus.  Plus encore, à ce stade, pour ne pas exposer la Côte d’Ivoire à d’autres supercheries, les Nations Unies devraient amener le représentant Choi à rendre le tablier pour aller exercer ses talents ailleurs qu’en terre africaine si tant est qu’on veuille, en dépit de tout, le conserver dans le système des Nations Unies.

  1. Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :