Archives de 19 mars 2011

DECRYPTAGE DU DISCOURS D’ADO A LA NATION APRES LA RENCONTRE D’ADDIS-ABEBA

Le candidat de la communauté Internationale, pleure et menace dans son discours les ivoiriens pour qu’ils l’acceptent et le reconnaissent comme Président de la République.

Après moult hésitations, nous vous proposons un regard sur l’adresse du candidat Alassane Dramane Ouattara (ADO) au peuple ivoirien.

Pourquoi tant de haine et de mépris pour un peuple que l’on veut diriger ?

ADO s’est adressé à toutes les couches de la population ivoirienne pour leur demander d’accepter qu’il soit leur Président de la République tel que voulut par le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA.

Dans son adresse, aucun regret, aucun remord sur toutes les tueries de son commando invisible dans le district d’Abidjan. Aucune tentative de repentance pour avoir fait verser sur le sol ivoirien, le sang d’innocentes personnes. Bien au contraire, en filigrane, la persistance des menaces.

Après avoir rendu le pays ingouvernable avec sa rébellion, après avoir usé de la fraude dans les zones CNO, après avoir organisé la guérilla urbaine avec de nombreuses tueries et des actes de terrorisme inacceptables dans le district d’Abidjan, ADO souhaite que toutes les couches de la population se mettent entièrement et totalement à sa disposition.

S’il est vrai que le pays traverse une situation difficile, l’immense majorité des ivoiriens savent que Laurent Gbagbo demeure une valeur politique indéniable et qu’il n’est pas l’auteur des tueries et des massacres dans le district d’Abidjan.

Il n’est point besoin de faire un dessin. Laurent Gbagbo se trouve dans une situation complexe, lui qui aime tant et s’est tant battu pour son peuple et son pays en avalant toutes sortes de couleuvre, doit prendre une décision lourde de conséquence : faire front ou se soumettre ?

En lisant le discours d’ADO, notre conviction est simple : ce Monsieur n’a aucune considération et aucun respect pour les ivoiriens.

En un mot comme en mille, après avoir versé tant de sang sur le sol ivoirien, ADO ne mérite pas de diriger ce pays…

Publicités

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :