Pensée au président Gbagbo

Tu as voulu nous apporté la démocratie et nous avons choisi la dictature.

Tu as voulu nous ouvrir les yeux mais nous avons choisi de les fermer.

Tu as voulu nous rendre notre dignité mais nous avons choisi la servitude.

… tu as tendu la main de la paix, ils t’ont tendu les chars des étrangers.

Tu as embrassé tout le monde et tu as récolté humiliations et ingratitude.

Tu as refusé d’emprisonner tes adversaires et eux, te traitent comme un assassin.

Pour te dire mon amour, je prierai chaque jour pour toi. Toi qui es loin de moi dans la solitude.

Mais si proche dans mon cœur. Je t’aimerai toujours mon président Et rien ne peut arrêter cet amour Que Dieu en qui tu as mis toute ta confiance veille sur toi, ta famille et tes proches.

  1. Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :