Prétendue tentative de suicide de Gbagbo, attention au syndrome Ernest Boka ! On veut éliminer Laurent Gbagbo.

Les ivoiriens se sont réveillés ce matin avec un titre aussi effroyable que surprenant  d’un quotidien proche de Ouattara : « GBAGBO a tenté de se suicider samedi » ! Si le confrère ne l’affirme pas avec certitude puisqu’il  a baigné tout le temps dans le conditionnel, il a cependant révélé la méthode utilisée par le président GABGBO  pour « mettre fin à ses jours dans la matinée du 23 avril ». « C`est dans sa chambre à coucher et à l`aide de ses vêtements que Laurent Gbagbo aurait tenté de commettre l`irréparable ». Si l’information au conditionnel est à prendre avec des pincettes, la méthode elle impose qu’on prenne le scoop au sérieux car elle (la méthode) exhume une vieille histoire bien connue des ivoiriens. Et c’est là justement que ça donne froid dans le dos ! Feu Ernest Boka a été retrouvé mort dans sa cellule de prison à Assabou (Yamoussoukro). La cause officielle de la mort du gênant opposant était qu’ « il s’est pendu avec ses habits dans sa chambre ». L’homme avait été simplement assassiné ! Vous avez dit similitudes ? Qui veut noyer son chien l’accuse de rage, disait Molière. La France et ses suppôts ivoiriens veulent-ils éliminer leur « encombrant » prisonnier Laurent GBAGBO et ils ne pourraient s’y prendre autrement que de lui imputer sa propre mort !? . Que Laurent GBAGBO n’a-t-il pas vu de sa longue et difficile carrière politique, qu’il voit aujourd’hui et qui pourrait le pousser au suicide ? Prisonnier aujourd’hui, prisonnier il l’a été en 1992 avec sa femme et son fils Michel sous le même Alassane Ouattara. Grand combattant, il a balayé du revers de la main la répugnante et lâche offre que d’abandonner la lutte pour aller se la couler douce sous d’autres cieux comme le lui avait proposé par exemple Barack Obama. Sous les bombes des avions français et onusiens, il est resté digne alors qu’il aurait pu, comme certains, escalader la clôture la plus proche pour se mettre à l’abri dans l’une des ambassades qui environnent sa résidence. Au moment où les soldats français allaient le prendre pour le livrer aux rebelles, Laurent Gbagbo savait les tortures et les humiliations qui l’attendaient ! Mais pour un combattant comme lui, se donner la mort devant l’adversaire est le summum de la lâcheté. Laurent Gbagbo ne s’est pas donné la mort pour échapper à ses ennemis! Pourquoi se suiciderait-il aujourd’hui ? Cette révélation trahit plutôt l’intention des rebelles. Alassane Ouattara vient de poser l’échafaudage de son plan macabre d’élimination du président GBAGBO pour mettre cela au compte d’un suicide, pour respecter une fois encore son trait de caractère de ne jamais assumer ses responsabilités. Il ne reste plus qu’à lui dire, monsieur, « on voit le dos du nageur », et vous serez tenu responsable de  tout ce qui arrivera à Laurent GBAGBO

SOURCE : télédiaspora

Publicités
  1. #1 par N'guessan le mai 25, 2011 - 12:06

    C’est ce qui se passe pour les pauvres noire que nous sommes !
    Nous le savons tous mais nous nous tessons …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :