Plus d’un mois après son arrestation – L’image de Gbagbo plane toujours sur la Côte d’Ivoire

Plus d’un mois après son arrestation, le Président démocratiquement élu, Laurent

Gbagbo, est toujours réclamé par son peuple. Le 11 avril 2011, quand le camp

Ouattara et ses suppôts savouraient la chute du régime Gbagbo, rien ne

présageait que jusqu’à ce jour, le pouvoir serait encore dans la rue. Le

Président de la communauté internationale, Alassane Dramane Ouattara, n’a

jusque-là présidé aucun conseil des ministres. Adepte des choses opaques,

Ouattara fait des seuls communiqués des conseils de gouvernement lus sur les

antennes de la télévision pirate, des actes de gouvernement. Sur le terrain, ses

rebelles continuent de circuler, les armes à la main dans les rues de la

capitale économique et à l’intérieur du pays. Qui semant le désordre ou

rackettant, qui torturant ou assassinant les civils proches de l’ancien régime.

Et pourtant, aux premières heures de leur combat, Ado et ses acolytes ont cru

effacer l’image de Laurent Gbagbo dans le cœur des Ivoiriens. Voilà que plus

d’un mois après, l’image du Woody de Mama plane toujours sur la Côte d’Ivoire. A

cause de sa générosité, son amour pour son peuple, sa juste lecture du principe

de la bonne gouvernance, surtout son sens élevé pour le processus démocratique,

Laurent Gbagbo supplante, ce pour toujours, son bourreau Alassane Ouattara,

l’homme par qui le tissu social se dégrade davantage.

SOURCE : LE TEMPS

  1. Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :