Articles tagués FRCI

Les FDS ont-ils vraiment répondu à l’appel de Ouattara ?

La Côte d’Ivoire est tombée bien bas. C’est le lieu de le dire lorsqu’on se rend dans les rues de la capitale économique. Incroyable mais vrai! Des gendarmes de l’armée française en train de régler la circulation à Abidjan à la place de nos forces de l’ordre. Depuis ce matin.

Le régime Ouattara a-t-il vendu la Côte d’Ivoire à la France?

C’est à juste titre, au vue de ce spectacle révoltant, que Ouattara est identifié à un gouverneur de la France en Côte d’Ivoire. C’est la France qui l’a installé par la force, c’est elle qui assure sa garde rapprochée et logiquement c’est avec elle que le gouverneur Ouattara est appelé à gouverner.

Ce spectacle est aussi la preuve que les forces de défense et de sécurité (FDS) n’ont toujours pas répondu massivement à l’appel du camp Ouattara. Alors que la plupart des policiers de l’armée nationale se sont évadés dans la nature, les gendarmes restent cloîtrés dans leurs casernes, refusant de collaborer avec les forces rebelles de Ouattara.

Les FRCI, qui sont pour la plupart des analphabètes, dont les éléments ont été pour la plupart recrutés sur le tas, n’ont pas été formés au maintien de l’ordre, à plus forte raison à la gestion d’un commissariat.

Le pouvoir français, encore une fois, vient à la rescousse de son poulain.

Combien de temps cela va durer?

Publicités

, , , ,

3 Commentaires

Apres La Liberation De Yopougon – Des Elements Des Frci Pillent Et Agressent Des Familles

Les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci), après le moment de gloire consécutif à la libération de la Côte d’Ivoire, s’illustrent de la plus mauvaise manière. En tout cas, c’est le constat qui ressort des informations concordantes qui nous sont parvenues, hier. Celles-ci font état de nombreux pillages perpétrés par certains éléments des Frci à Yopougon.

Des personnes dénoncent le pillage du contenu de leur maison. Salon, télévision, bouteille de gaz, cuisinière, poste radio etc, tout est emporté par ces éléments des Frci. Ces derniers qui débarquent avec des camionnettes estampillées, dit-on, aux insignes des Frci, les remplissent avant de prendre le large. Des personnes encore signalent des braquages de leur véhicule.

Après avoir salué le courage des soldats libérateurs, les populations sont aujourd’hui désabusées et malheureuses face à ce qui leur arrive. Elles qui ont vu en l’avènement des Frci le renouveau, s’interrogent désormais sur leur devenir. Car, ceux qui sont censés les sécuriser, eux et leurs biens, les briment et les détroussent de tout. Au lieu d’avoir donc l’esprit à la fête parce que débarrassées de Gbagbo, ces populations sont dans l’amertume, la crainte et l’anxiété. Ce qu’elles reprochaient à l’ancien régime est, selon elles, en train de se renforcer davantage sous leurs yeux. D’autres espèrent que vu l’insécurité qui règne, ce sont plutôt des bandits qui s’adonnent à ces pillages et non les vrais éléments des Frci.

Des jeunes qui portent des treillis et armés pourraient s’ériger en éléments des Frci pour délester les populations de leurs biens. En tout état de cause, le Premier ministre, ministre de la Défense et le ministre de l’Intérieur doivent prendre l’affaire au sérieux. S’il s’agit d’éléments des Frci, il faut vite les arrêter avant qu’ils ne ternissent l’image de la nouvelle armée et partant qu’ils n’entachent le bon déroulement de la nouvelle politique conduite par le Président Ouattara pour redorer le blason de la Côte d’Ivoire.

Et s’il s’agit de bandits, il est impérieux que ces responsables au plus haut niveau de la sécurité veillent à rassurer les populations en mettant hors d’état de nuire tous les hors-la-loi qui prolongent la souffrance dans les familles. Cela est nécessaire à plus d’un titre parce que le Président Alassane Ouattara a toujours prôné son attachement pour le bonheur des populations. Autres faits vécus, signalés par les populations, ce sont les barrages anarchiques des Frci à des endroits comme des carrefours ou les risques d’accidents sont élevés. Assis derrière une table à certains barrages, le racket va également bon train.

Michel Kabangoué

Source: Le Nouveau Reveil

, ,

1 commentaire

%d blogueurs aiment cette page :