Articles tagués IB

Absence d’Henri Konan Bédié à la prestation de serment d’Ado- Voici les vraies raisons

Le président du Pdci et ancien chef de l’Etat de Côte d’Ivoire Henri Konan Bédié, a brillé par son absence à la cérémonie officielle de prestation de serment du nouveau Président de la République Alassane Ouattara, le 6 mai 2011. Pour la presse pro-Ouattara, il s’agit d’un contretemps, puisque Henri Konan Bédié célébrait ce jour-là ses 77 ans. En réalité, cette sortie de la presse pro Ouattara n’est qu’un prétexte pour cacher la vérité aux Ivoiriens. Car en réalité, depuis la disparition d’Ib, le torchon brûle entre Henri Konan Bédié et Ado. Le premier reprochant au second sa propension à vite ôter la vie à des personnalités, et le second acceptant difficilement ces reproches, les qualifiant d’ailleurs d’une défiance à son autorité. Aussi, depuis lors, plus rien ne va entre les deux grandes têtes de pont du Rhdp. Conséquence : Henri Konan Bédié s’est retiré dans sa ville natale, Daoukro. C’est de là-bas que N’Zuéba aurait décidé de boycotter la cérémonie de prestation de serment d’Ado. Vu cette absence très remarquée et critiquée au sein du Rhdp, Ouattara a commis un groupe d’émissaires auprès de N’Zuéba pour lui demander d’être présent le 21 mai prochain à Yamoussoukro, quitte à laver le linge sale en famille plus tard. Toutefois, il convient de noter que l’exécution d’Ib a ouvert des plaies au sein du Rhdp qui ne se cicatriseront pas de sitôt malgré la réconciliation nationale annoncée à grande pompe. De plus en plus, l’on évoque le problème du Cema des forces armées de la rébellion, Soumaïla Bakayoko. Ce dernier serait lui aussi en froid avec ses amis d’hier. Des sources l’annoncent même en résidence surveillée. Une thèse beaucoup plus plausible sur son absence aussi à la prestation de serment du 6 mai dernier. Soumaïla Bakayoko est effacé des décisions militaires depuis l’offensive de la rébellion qui a emporté le régime de Laurent Gbagbo.

SOURCE : LE TEMPS

, , , ,

Poster un commentaire

Alassane Ouattara est aux prises avec des luttes entre chefs de guerre

Le ministre ivoirien de la Défense, Guillaume Soro, a ordonné dimanche aux soldats fidèles au chef de guerre Ibrahim Coulibaly de déserter son armée et de rejoindre immédiatement les nouvelles forces armées nationales.

Un porte-parole du Ministère a lancé cet appel à la télévision, après que Coulibaly eut manqué sa rencontre avec le ministre de la Défense, son éternel rival politique.

Les deux hommes s`étaient livré une dure lutte en 2004 pour la tête de la milice rebelle derrière Alassane Ouattara, maintenant président de la Côte d`Ivoire. Guillaume Soro est sorti gagnant de ces combats, disputés dans la ville de Bouaké.

Vendredi dernier, Alassane Ouattara a ordonné à Ibrahim Coulibaly de déposer les armes et aux hommes de Guillaume Soro de retourner dans leurs baraques.

La rivalité entre Guillaume Soro, qui est aussi le premier ministre de M. Ouattara, et Ibrahim Coulibaly, est le principal défi auquel
faitface le nouveau gouvernement depuis l`arrestation de Laurent Gbagbo le 11 avril dernier.

Le président ivoirien ne contrôle que très peu les anciennes forces rebelles qui l`ont poussé jusqu`au pouvoir et qui formeront la nouvelle armée ivoirienne. Elles sont dirigées par cinq chefs de guerre distincts.

L`entourage de Coulibaly a affirmé que celui-ci rencontrera Alassane Ouattara lundi.

Ibrahim Coulibaly a collaboré à deux tentatives de coup d`État en Côte d`Ivoire, dont une couronnée du succès, en 1999. Il a aussi déjà affirmé qu`il avait ses propres ambitions présidentielles, mais soutient pour le moment accepter l`autorité du président actuel.

Ce pays d`Afrique de l`Ouest, le plus grand producteur de cacao sur la planète, est plongé en crise depuis plus de 10 ans. Ibrahim Coulibaly a mené une rébellion en 2002 qui a divisé le pays entre sa partie nord, dirigée par les rebelles, et sa partie sud, menée par le gouvernement, jusqu`à ce que Guillaume Soro le pousse à l`exil.

 camerounlink.net

, , , ,

2 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :