Articles tagués torture

Enlevé et conduit au Golf hôtel, AFFI Nguessan livré à la bastonnade par Alassane Ouattara

Avec d’autres cadres, Pascal Affi N’guessan avait trouvé refuge à l’hôtel pergola, sous protection onusienne pour se soustraire aux brimades des troupes de Ouattara qui sévissent dans la capitale contre les proches du président Gbagbo. Finalement Alassane Ouattara a décidé que l’ancien premier ministre n’échappe pas à la loi de la bastonnade appliquée à tous les prisonniers du Golf y compris le Président GBAGBO et son épouse Simone.

 

Le monde entier a pu voir Michel, son fils, ensanglanté et jean Jacques Béchio, son conseiller spécial sous les coups de pied dans les couloirs de « l’Hôtel-palais ».Désiré Tagro lui y a laissé la vie ! Enlevé vendredi puis conduit au Golf Hôtel pour avoir accordé une interview à des médias, Affi N’guessan a été sévèrement passé à tabac.

 

Qu’est-ce qui peut bien expliquer une telle violence inhumaine contre les cadres d’un régime qui a laissé s’exprimer les libertés dans ce pays ? Alassane Ouattara et ses proches ont toujours paradé en Côte d’Ivoire sans contrainte malgré la rébellion qu’il a collée au dos des ivoiriens avec son cortège de malheur. Pendant ce temps les quotidiens qui le soutiennent ont continué de paraître et narguer les ivoiriens ! Il se permettait toutes les sorties dans les médias pour vilipender les autorités en place. Malgré tout cela, le président GBAGBO n’a jamais ménagé les actes de courtoisie à leur endroit : il a décidé qu’aucun ivoirien ne soit contraint à l’exil. Henri Konan Bédié a pu ainsi rentrer au pays après la réfection de sa résidence par l’Etat de Côte d’Ivoire.

 

Laurent Gbagbo les a même honorés jusqu’à leur rendre visite à domicile ! Moins d’un mois après sa prise du pouvoir par les armes, on peut constater que Ouattara a décidé de décapiter toute opposition en Côte d’Ivoire. Et Comme par enchantement, Paris, Washington et les médias internationaux sont devenus aphones sur ces graves violations de droits de l’homme ; eux qui tenaient la comptabilité des exactions et morts de la crise, et qui pondaient de façon quasi-quotidienne des communiqués sur la Côte d’Ivoire ! A l’évidence, après avoir déchiqueté le tissu social par les massacres à l’ouest et à Abidjan, Alassane compromet gravement la réconciliation nationale en soumettant les proches du président Gbagbo à ce traitement méprisant.

Publicités

, , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :