Réflexion suite au communiqué du président Mamadou Koulibaly Vice pdt du FPI

Depuis la sortie publique de Mamadou Koulibaly (rendue publique par Telediaspora), on entend ci là certains de nos compatriotes s’émouvoir, s’ils ne sont tout simplement pas choques. Mamadou Koulibaly est dépeint comme « traître », « le loup dans la bergerie », « militant du RDR » etc… Mais moi je me pose une question de bon sens: Et si Mamadou Koulibaly était tout simplement un homme politique avisé qui ne fait que regarder les réalités actuelles de notre pays en face. Vous savez, quand Houphouet Boigny s’apparentait au parti communiste français avec les Fily Dabo Sissoko, Apithy et Tchicaya, pour donner plus de lisibilité à son combat politique, il n’était pas communiste. Il ne l’a d’ailleurs jamais été comme chacun sait. Mais le fait est que le PCF, fort de sa résistance pendant la guerre, était à cette époque la formation politique française la plus puissante. Le PCF était incontournable, rien n’était possible en France et dans les colonies sans son parapluie. Houphouet l’a bien compris et fut bien inspirer en prenant cette décision qui valu bien n’inimitié à l’époque. Mais le fait est que le RDA en a vraiment bénéficié. Nous n’avons pas seulement perdu le pouvoir, mais tous les cadres politiques proches de notre cause sont soit morts, soit en exil, soit en détention. Alassane Ouattara, qu’on le veuille ou non, détient aujourd’hui, au moment ou nous parlons, l’effectivité du pouvoir. Il va nous falloir tôt ou tard négocier. Or nous ne le pouvons que si nous reconnaissons ce qu’il est: le vainqueur militaire et donc politique de la bataille qui vient de prendre fin. Il l’a d’ailleurs lui-même dit: »…des cadres du FPI n’intégrerons mon gouvernement que s’ils reconnaissent mon autorité. » Si nous persistons à nous affranchir de cette lecture pragmatique de la situation actuelle, je peux vous dire, mes chers amis, que la cause pour laquelle nous nous sommes engagés sera perdue à jamais et le FPI avec. Laurent Gbagbo a tout de même 65 ans! Si nous n’acceptons pas les règles du jeu définis pas Alassane Ouattara, nous avons très peu de chance de voir notre champion sortir vivant de prison. Voilà la réalité. Il faut donc réintégrer le jeu politique et se mettre en position d’acteur politique pour pouvoir repartir un jour. Et je répète: REBONDIR OU PERIR! Mamadou Koulibaly a choisi de rebondir. Réfléchissons,  frères. La passion et l’émotion n’ont jamais été bonnes conseillères en politique.

SOURCE : Telediaspora

  1. Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :